Retour aux articles
illustration de l'article

Partager:

20/10/2016 - Indices

Briefing sur les indices boursiers après la bce

La Banque Centrale Européenne n’a pas changé de cap concernant sa politique monétaire. Les taux directeur et de refi restent à 0%, le taux du prêt marginal à 0.25% et le taux de dépôt inchangé à -0.4%. Le quantitative easing est identique à 80 milliards d’euros par mois.

Comme toujours, le marché pense déjà à la prochaine réunion de décembre post élections américaines avec une attente concernant le planning d’arrêt du QE.

Mais sur le marché, après une certaine volatilité et un nettoyage classique des stops, la suite est dans la direction d’un marché qui s’attendait peut être à ce qu’un planning d’arrêt du QE soit annoncé. Dans la mesure où ça n’a pas été le cas, la monnaie européenne plonge à des plus bas depuis avril face au dollar US. La devise de l’oncle Sam en profite face à tous ses homologues ce qui pèse clairement sur les indices américains. Et par conséquent, les matières premières se replient comme l’or et l’argent ou encore le Cuivre, de façon mécanique.

Dow Jones

Comme évoqué depuis des jours, la polarité sur l’indice Dow Jones est négative depuis la rupture de cette oblique ascendante Daily. Le sens Short en Intraday reste privilégié sur rebond notamment sur cet indice tant que l’oblique ne sera pas de nouveau débordée.

Par contre, en Daily, pas de panique tant que les 17900 pts ne seront pas enfoncés, puisqu’il s’agit d’un support clé. Cet horizon de temps Swing n’est donc pas encore privilégié pour le moment tant que le Range dans lequel il évolue reste intacte … et cela pourrait être le cas au moins jusqu’aux élections américaines.

S&P500

Même configuration sur le S&P500 et logique de plans de trading que le Dow Jones sous cette oblique Daily. La zone clé se situe à 2123 pts. Attention donc une fois rompue à ce qu’une accélération baissière ne se mette pas en place. De toute évidence, plus de longs actuellement et short en Intraday privilégié tant que la MM20 Daily tracée en bleu, coïncidant avec l’oblique rose, n’est pas débordée.

DAX

Symbole de l’hésitation Daily actuelle, ce range tracé en bleu mais aussi le Doji qui va se constituer aujourd’hui. Toujours le même principe depuis des semaines, aucun trade Swing ne sera privilégié tant qu’il reste dans ce range et qu’aucune indication claire ne sera déterminée en Swing.

Pour l’Intraday, suivez les positions de Rodolphe Steffan qui donne à perfection chaque jour les zones clés à Trader, les trades à privilégier et désormais le Trade du Jour ! Encore carton plein ce jour !

CAC 40

En surperformance par rapport à son homologue allemand, l’indice CAC 40 tente de passer en clôture Daily cette zone clé des 4523 pts. Les longs ont été privilégiés en Intraday ces deux derniers jours (Revoir les plans ici).

Délicat toutefois de considérer cette rupture de résistance comme d’un véritable signal car une prochaine résistance n’est pas si loin vers 4583 pts. Par conséquent là encore, Intraday privilégié, à l’achat tant que la résistance des 4523 pts est débordée. En cas de retour dessous, on se montrera beaucoup plus réservé sur les achats même en Intraday. En effet, cela signifiera une nouvelle faiblesse de l’indice à franchir cette forte résistance des 4523 pts, comme ce fut le cas début septembre avec de nombreuses mèches puis une vive réintégration.

NIKKEI

L’indice NIKKEI revient au contact d’une très importante résistance non négligeable. Les 17250 pts seront importants pour la suite. C’est donc pour cela que nous surveillerons un retournement baissier horaire et Intraday pour se placer short avec un bon timing d’intervention. Dans ce cas, stop serré exigé au-dessus des récents plus hauts qui seront formés (si un signal short Intraday est donné).

Comme pour ses homologues européens, sous résistance, donc pas d’achats Swing tant que le franchissement n’est pas confirmé.

FTSE

En tendance haussière indéniable, l’indice FTSE ne devra pas rompre les 6830 pts sous peine à ce que cette dynamique ne s’enraye. Pas de signal Short identifié pour le moment tant que cette zone tient. Mais le potentiel haussier n’est-il pas épuisé ? C’est la raison pour laquelle, là encore Intraday restera le maitre mot, dans le sens de la tendance de fond, donc avec un biais acheteur, sur repli mais surtout sur signal de retournement sur des unités de temps courtes type 15 minutes voire 5 minutes !

IBEX

L’indice espagnol IBEX arrive proche d’une résistance clé lui aussi. Le timing n’est pas propice aux prises de positions longues dans la zone de cours actuelle. A suivre toutefois pour un short offensif en cas de retour sous les 9000 pts qui permettrait de se placer dans le sens de la tendance de fond toujours baissière, avec un risque limité à l’aide d’un stop au-dessus des récents plus hauts. Là encore, on ne cherchera pas le point haut ou à payer la résistance en Swing, mais d’exploiter un signal de faiblesse éventuel à l’approche de cette résistance.

SMI

L’indice suisse SMI est toujours en range Daily. Nous avions proposé un long proche de la borne basse vers 7980 pts pour un bon timing en bas de range. Mais maintenant c’est déjà trop tard même si l’objectif pourrait être 8200 pts, mais vraiment pas plus ambitieux pour le moment. L’indice reste peu intéressant à trader en Swing avec une volatilité relativement faible.

Conclusion

Pas de signaux clairs sur les indices européens, ce qui incite à privilégier l’Intraday. Les indices américains faiblissent comme nous l’avons vu avec la rupture de leur oblique ascendante, donc on privilégie depuis le début de semaine des shorts sur rebond sur Dow Jones et S&P500 mais en Intraday uniquement. A suivre le Nikkei et l’IBEX en cas de faiblesse pour une position Short Intraday dans un premier temps. A voir ensuite si cela peut se transformer en Short Swing, mais il est clairement trop tôt pour le prévoir pour le moment, mais à garder en tête.

Le marché va avoir besoin de trouver une direction franche après la BCE même si les élections américaines risquent de limiter les initiatives sur le marché alors que les publications des trimestriels aux États-Unis continuent.

2023 © IVT - tous droits réservés